Les linogravures de Céline Prunas exposées à Reims

Ces derniers mois de nombreux lecteurs de ce blog se sont découvert une passion pour la linogravure. Alors, si vous passez par Reims durant les prochaines semaines, il y a une exposition à ne pas manquer, celle de Céline Prunas au Cellier.

Détail d'une linogravure de Céline Prunas, Le Ciel, 2016

Détail d’une linogravure de Céline Prunas, Le Ciel, 2016

La technique de la linogravure, Céline Prunas ne l’a découverte que récemment. En résidence à la friche artistique rémoise La Fileuse, l’artiste projette de peindre. Séduite par les odeurs d’encre qui émanent de l’atelier voisin d’une typographe, elle abandonne subitement tous ses projets pour se lancer à corps perdu dans la gravure, avec le soutien de l’association Aquaforte. Deux ans plus tard, la voici présentant pour la première fois au public ses tirages dans le très bel espace d’exposition de la ville de Reims, le Cellier.

Vue de l'exposition Anima Mundi au Cellier

Vue de l’exposition Anima Mundi au Cellier

Lire la suite de cet article »

Quand on exposait les tapisseries dans la rue – petit détail du sacre de Louis XV

Aujourd’hui, les musées conservent pieusement des tapisseries réalisées il y a trois, quatre, parfois six siècles. Extrêmement fragiles, elles exigent mille précautions lors de la mise en exposition : il faut les protéger de la poussière, de la lumière, des tensions… Mais, il y a quelques siècles justement, on n’hésitait pas à déplacer, rouler et dérouler ces objets fastueux. La tapisserie, facilement transportable, était un élément idéal pour composer des décors éphémères. Au point que l’on les exposaient parfois, quelques jours durant, en plein air! Le sacre de Louis XV, à l’automne 1722, fut l’occasion d’imaginer le plus inouï décor de tapisseries de l’histoire de France.

Sacre Louis XV Reims, 1722. cavalcade

Martin le jeune, La Cavalcade le lendemain du Sacre à Reims, 26 octobre 1722, peinture, 1724, Château de Versailles

Lire la suite de cet article »