Tous les secrets du verre au Moyen Âge

Si, comme moi, la vue d’une fiole colorée ou d’un fin verre antique brisé vous émeut au plus haut point (quel miracle d’avoir traversé les siècles !), l’actuelle exposition du Musée de Cluny est à ne manquer sous aucun prétexte. Une proposition réussie qui vous fera voir l’art du verre au Moyen Âge d’un œil nouveau : l’accrochage est digeste et diversifié et l’exposition vous réserve quelques insolites surprises !

Gobelets à cabochons provenant d’un palais italien, fin XIVe siècle, Tarquinia, musée archéologique national.

>>> Cette exposition est sélectionnée parmi mes 6 immanquables de la rentrée <<<

Vaste sujet que l’art du verre au Moyen Âge ! La commissaire Sophie Lagabrielle a retenu trois aspects, qui forment les trois chapitres du parcours : le verre d’architecture (entendez vitraux et vitrages); le verre creux (entendez les récipients) et enfin le verre précieux et de précision (objets d’art et optique).

Vase-reliquaire de Saint Savin, France, XIe siècle, Musée de Poitiers

L’exposition se déploie — comme à l’habitude au musée de Cluny — dans les espaces des anciens thermes gallo-romains. Réjouissons-nous tout d’abord de constater que le musée a pris en compte les critiques formulées par le public lors des précédentes manifestations : l’espace est bien plus intelligemment investi et la lisibilité des textes a significativement été améliorée !

Scénographie de l’exposition « Verre, un Moyen Âge inventif »

Lire la suite de cet article »

Le château de Pierrefonds, le Moyen Âge fantasmé

À quelques kilomètres de Compiègne, sur un promontoire, se dresse le château de Pierrefonds. Un monument à l’histoire fascinante et rocambolesque : forteresse médiévale réputée imprenable, détruite au début du XVIIe siècle sur ordre du cardinal de Richelieu, ruine romantique qui a inspiré une génération d’artistes, puis résidence de plaisir de Napoléon III qui le fit restaurer et compléter par Viollet-Le-Duc. Aujourd’hui, le paisible château, plus bel exemple du Moyen Âge tel que rêvé par le XIXe siècle, conserve les souvenirs des fêtes impériales. C’est cette destinée fantasque que je vais vous conter.

Le château de Pierrefonds, vu depuis la ville : une première apparition féerique !

Le château de Pierrefonds, vu depuis la ville : une première apparition féerique !

Lire la suite de cet article »

Les coffrets à estampe

Gallica s’est récemment enrichi de 15 « coffrets à estampe », précieux trésors de la Réserve du département des Estampes et de la photographie. Caractérisées par la présence d’une image imprimée au revers de leur couvercle, ces boîtes datées de la fin du XVe siècle ont fait couler beaucoup d’encre, tant leur usages demeurent mystérieux.

Coffret à estampe à la Crucifixion, vers 1490/1500, Gallica/BnF

Coffret à estampe à la Crucifixion, vers 1490/1500, Gallica/BnF

Lire la suite de cet article »