Arpenter le chantier de la Tour Eiffel

Il y a quelques jours, nous fêtions l’anniversaire de la Tour Eiffel. De sa construction nous avons tous en tête trois ou quatre clichés alignés sur une même carte postale : une succession de vues frontales d’un chantier en cours, et une silhouette qui s’élève sur le ciel blanc. D’autres images, bien moins connues, existent et racontent plus intimement cette extraordinaire aventure technique.

Durandelle, 14 janvier 1888, Vue prise des chantiers prise de la 1ère plate-forme : l'échafaudage , photographie, fonds Eiffel, musée d'Orsay/RMN

Durandelle, 14 janvier 1888, Vue prise des chantiers prise de la 1ère plate-forme : l’échafaudage , photographie, fonds Eiffel, musée d’Orsay/RMN

Lire la suite de cet article »

Louis-Emile Durandelle, le photographe et les architectes

De la photographie française de la seconde moitié du XIXe siècle, nous regardons souvent les clichés du « Paris qui s’en va ». Avec une pointe de nostalgie, nous admirons les rues d’une vieille ville en sursis, immortalisées par Marville ou Atget alors que progressaient les pioches des démolisseurs. Il est en revanche moins fréquent que nous nous penchions sur l’autre visage de cette même ville, celui du « Paris qui s’en vient »,  avec ses colossaux chantiers de construction. Pourtant, ce Paris-là a également été photographié à mesure qu’il s’élaborait. Peut-être est-ce que la démolition est toujours plus éminemment romantique que la construction… 

Jusqu’à la fin avril 2014, une exposition présentée à la Bibliothèque des Arts Décoratifs propose de redécouvrir quelques facettes de l’œuvre de Louis Emile Durandelle. Spécialisé dans la photographie d’architecture, il a immortalisé les travaux de construction du Sacré Cœur, de l’Opéra et de la Tour Eiffel, mais aussi ceux de restaurations de quelques sites anciens, tels le Mont Saint-Michel.

Lire la suite de cet article »