Chronique 9 – Que des expos !

Holà chers lecteurs ! Reprendre le blog est motivant et même si la remise en route de la machine est un peu difficile, je me sens « sur la bonne pente ». La chronique n°9 laissera la part belle aux expositions car j’ai retrouvé le courage d’aller au musée sans m’y traîner !

Vue de l'exposition Faire le Mur aux Arts Décoratifs

Vue de l’exposition Faire le Mur aux Arts Décoratifs

Lire la suite de cet article »

Chronique 8, ou le come back d’Orion en aéroplane.

«  Mais pourquoi je ne reçois plus les mails d’Orion en aéroplane ? Comment je fais pour me réabonner ? » demande la voix au téléphone. Le blog serait-il cassé ?
Non, non, que je te rassure, lecteur : Orion en aéroplane n’est pas cassé, il n’est pas mort non plus. Je faisais juste une petite pause. Pause nécessaire, pause contrainte : une recherche d’appartement, un déménagement, un agenda au bord de la saturation, une grosse fatigue, un petit coup de déprime et une to-do-list qui ne cessait de s’allonger. Ce genre de to-do-list tellement longue qu’elle vous décourage de commencer à la traiter.

Nouvel espace de travail ... temporairement rangé !

Nouvel espace de travail … temporairement rangé !

Lire la suite de cet article »

L’Art de ne jamais faire la queue au musée

Le Louvre, l’été : une file interminable serpente autour de la pyramide sous un soleil de plomb. Grand Palais, l’automne : une foule trempée se presse pour voir la dernière expo à succès sous une pluie torrentielle. Qui n’a jamais renoncé à voir une exposition devant les mètres et les mètres de queue qui le séparent de l’entrée d’un musée ? La file devant le musée, ce supplice interminable à vous faire haïr la culture à tout jamais, mais dont l’image est cependant fièrement exhibée à la une de quelques journaux nationaux, comme preuve d’une fréquentation record dans les musées français, pourtant discutable.

Longues files, immenses queues, attente interminable… pourtant si faciles à éviter … pour peu que l’on connaisse quelques astuces! Aujourd’hui, je vous livre mon guide de survie pour impatients assoiffés de culture.

Esplanade d'Orsay trente minutes avant l'ouverture du musée - été 2011

Esplanade d’Orsay trente minutes avant l’ouverture du musée – été 2011

Lire la suite de cet article »

La saison 2013/2014 de la Cité de l’architecture et du patrimoine

Il y a trois semaines, la cité de l’Architecture et du patrimoine dévoilait sa programmation pour 2014. Ambitieuse et diversifiée, cette saison se promet riche. Pour y faire suite, je vous propose ici ma sélection d’événements à ne pas louper au Palais de Chaillot.

Très attendue, l’exposition « 1925, quand l’art déco séduit le monde » s’annonce déjà comme un des grands succès de la rentrée 2013. Les œuvres exposées, annoncées comme d’une qualité exceptionnelle, permettront de découvrir ce mouvement sous toutes ses facettes (architecture, décoration intérieure, mode, graphisme, production industrielle). Le cinéma ne sera pas en reste puisque la Cité a programmé un riche cycle « l’art déco à l’écran » pour accompagner l’exposition. A noter en particulier deux « ciné-concert » : l’Inhumaine de Marcel L’Herbier le 26 octobre et L’arpète de Donatien le 30 novembre.

bannière-quand-l'art-déco-séduit-le-monde

A l’automne 2014, la Cité présentera une exposition sur Viollet-le-Duc à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Plutôt que de revenir pour une énième fois sur son rôle de théoricien et de restaurateur, les commissaires ont préféré explorer un autre aspect de sa personnalité, celui d’un architecte visionnaire à l’imagination pour le moins débridée.

François Schuiten, Paris, les halles le jour.

François Schuiten, Paris, les halles le jour.

En écho à cette manifestation, l’exposition « Revoir Paris » traitera des utopies dans la bande-dessinée autour de la question de la représentation de Paris. Des créations inédites de François Schuiten et Benoît Peeters, commissaires et scénographes de l’exposition dialogueront avec des dessins de Violet-le-Duc et de Robida. Les amateurs de nouvelles technologies seront comblés car des expériences de réalité augmentée seront intégrées à la scénographie !

Tous les ans, l’auditorium de la Cité accueille un cycle de cours publics. Pour la saison 2013/2014, c’est le thème de l’ornement dans l’architecture qui a été retenu. Tous les jeudis, les plus éminents spécialistes français de la question se succéderont pour explorer la question de l’ornement dans l’architecture depuis l’antiquité jusqu’à nos jours.

La soirée du 14 novembre n’est à rater sous aucun prétexte ! De 19h à 21h, une carte blanche sera laissée aux étudiants d’écoles d’architecture, de BTS tourisme et de l’Ecole du Louvre. Selon leur spécialité, ils vous accueilleront dans le musée et vous présenteront les collections.

IMG_0765

Parmi les nouveautés de la programmation de la Cité de l’Architecture, les « rencontres avec la conservation » méritent d’être signalées. Une fois par mois, les membres de l’équipe de conservation présenteront au public les divers aspects de leur métier : recherche en histoire de l’art, montage d’exposition, choix d’acquisitions. Une excellente initiative pour dévoiler les coulisses du musée ! Le 17 octobre, Carole Lenfant parlera des coulisses de l’exposition Geoffroy-Dechaume dont elle a été la commissaire et le 28 novembre, Jean-Marc Hoffman proposera un voyage à travers la France romane.

Toute l’activité de la Cité ne se déroule pas dans les murs du Palais Chaillot. En collaboration avec l’association les Promenades urbaines sont proposées des visites de Paris et de sa banlieue. Cette année deux cycles sont à retenir : le premier concerne l’œuvre d’Auguste Perret tandis que le second explore la question de l’eau en Île de France.

La présentation de la saison 2014 était également l’occasion pour le président de la Cité de communiquer sur les grands chantiers qui occupent actuellement l’institution. L’un des principaux est le réaménagement des deux halls d’accès et notamment le pavillon About qui devrait à terme accueillir une galerie des actualités. Gratuit et ouvert sur l’extérieur, cet espace sera à la fois un lieu d’expositions, de rencontres et de discussions. Complexe, le réaménagement de cet espace « ingrat » a été confié à Nicole Concordet, actuellement en résidence à la Cité. Par le biais de workshop, des étudiants en architecture seront associés à ce projet.

Coté collection permanente, des évolutions sont également à prévoir : toute la signalétique et l’appareil pédagogique vont être revu afin de rendre plus lisible le parcours. De nouvelles aides à la visite, et notamment un audioguide, sont en cours d’élaboration. Pour ces deux projets, la Cité entend associer son public à travers un comité de visiteurs qui sera formé prochainement.

cité de l'archi

A plus long terme, deux projets sont en réflexion : d’une part la mise au point de dispositifs en réalité augmenté avec un contenu pédagogique pertinant et d’autre part la création de réserves semi-visitables. Les locaux de la Cité de l’Architecture sont trop exigus pour présenter l’intégralité de la très riche collection du Musée des Monuments Français. Par ailleurs, la monumentalité des moulages en interdit la présentation par roulement. La création de réserves semi-visitables semble la seule solution pour mettre en valeur auprès du public ces œuvres.

Dernière nouvelle qui va réjouir les muséogeeks : le wifi sera bientôt disponible gratuitement dans l’ensemble des espaces de la Cité !