Le vitrail contemporain s’expose à la Cité de l’Architecture

Tout l’été, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine propose d’explorer l’art du vitrail contemporain, principalement dans les édifices religieux. Avec des œuvres de Chagall, Matisse, Soulages, voici une exposition qui a tout pour surprendre, dévoilant un aspect souvent méconnu de la création contemporaine.

Affiche de l'exposition : un détail d'un vitrail de Carole Benzaken pour l'église Saint-Sulpice de Varennes-Jarcy

Affiche de l’exposition : un détail d’un vitrail de Carole Benzaken pour l’église Saint-Sulpice de Varennes-Jarcy

Quand j’ai vu apparaître le vitrail contemporain dans la programmation de la Cité de l’Architecture, j’ai été ravie : la question m’intéresse depuis le lycée. En Terminale, “les artistes et l’architecture” était au programme du bac d’histoire de l’art et j’avais étudié avec un certain plaisir les œuvres de Soulages à Conques, Morellet au Louvre, Marguerite Huré au Havre…

La question du vitrail contemporain est passionnante à plusieurs égards. Tout d’abord, elle touche au renouvellement d’un art pluricentenaire, doté d’une tradition très prégnante. D’autre part, elle touche à l’inscription des formes contemporaines dans un espace sacré – et parfois ancien. Enfin, elle explore quelque chose de méconnu du grand public, mais essentiel dans la marche des arts au XXe siècle : l’union des savoir-faire d’artisans d’art avec la créativité d’artistes novateurs, produisant ainsi à quatre mains de nouvelles formes et techniques…

L’exposition de la Cité de l’Architecture ne prétend pas à l’exhaustivité, bien au contraire : à travers quelques exemples soigneusement choisis, elle dresse un panorama de 70 ans de création.

Lire la suite de cet article »

La Merveille retrouve la cité de l’architecture !

C’est fait ! La maquette de la Merveille du Mont-Saint-Michel a retrouvé les salles de la Cité de l’architecture et du Patrimoine fin mars. En septembre dernier, je relayais la campagne de crowdfunding pour la restauration de ce trésor singulier : le chantier s’est achevé il y a quelques jours, sous les yeux du public. 

La maquette de la Merveille du Mont Saint Michel restaurée,  Cité de l'architecture, avril 2015

La maquette de la Merveille du Mont Saint Michel restaurée,
Cité de l’architecture, avril 2015

 

Un témoin exceptionnel des chantiers de restauration du XIXe siècle

Réalisée vers 1880, la maquette représente la partie la plus remarquable du Mont-Saint-Michel, « La Merveille », alors en cours de restauration par l’architecte Édouard Jules Corroyer.

Lire la suite de cet article »

Restaurons la Merveille ! Une campagne de crowdfunding à la Cité de l’architecture et du patrimoine

Il y a quelques jours, la Cité de l’architecture et du Patrimoine a lancé une campagne de crowdfunding (financement participatif) pour la restauration d’une exceptionnelle (et monumentale !) maquette du Mont-Saint-Michel : un colosse de plus de deux mètres et de 1500 kg !
En juillet, je m’étais rendue dans les réserves du musée, en Bourgogne, pour suivre le tournage de la vidéo promotionnelle qui accompagne la campagne de mécénat. Ce voyage m’a fourni l’occasion de réaliser de nombreuses photographies de l’œuvre et un entretien avec la conservatrice à l’origine de ce projet, dont voici le compte-rendu.

La maquette du Mont Saint Michel, photo prise lors d'un tournage dans les réserves du musée.

La maquette du Mont Saint Michel, photo prise lors du tournage dans les réserves du musée.

Lire la suite de cet article »

Laissez vous guider ! Les soirées jeunes médiateurs dans les musées

Visiter un grand musée peut se révéler très intimidant. Par quoi commencer ? Que regarder ?  Comment comprendre et apprendre quand on « n’y connaît rien » ? Comment profiter de ces musées « un peu chiant, avec un tableau, une étiquette, une sculpture, une étiquette… » ? Voici une rengaine que j’entends souvent dans la bouche de mes amis « non familiers des musées ». Il y a mille et une manières de rendre une sortie au musée plus vivante, plus enrichissante. L’une d’elles est de profiter des opérations « les jeunes ont la parole » : plusieurs musées parisiens proposent régulièrement des après-midi ou des soirées pendant lesquelles l’animation et la médiation des collections est confiée à des étudiants en histoire de l’art et en médiation.

photo: Musée du Louvre

photo: Musée du Louvre

Vendredi dernier, 300 étudiants bénévoles avaient investis les salles du musée du Louvre pour présenter au public une œuvre qu’ils avaient choisie et étudiée. Ici, pas de visite guidée ni de parcours imposé, c’est à la carte. Les étudiants, reconnaissables à leurs t-shirt orange et noir, sont positionnés devant les œuvres : libre au visiteur de les solliciter pour une courte présentation des pièces exposées. Prenant souvent la forme d’un dialogue, la médiation est personnalisée et intimiste. Les étudiants s’adressent à des groupes réduits (souvent moins de 3 auditeurs simultanés), ce qui facilite l’échange et les jeux de questions-réponses.

Le concept n’est pas spécifique au Louvre : de nombreuses institutions parisiennes offrent des opérations similaires en partenariat avec les écoles et universités parisiennes. Ainsi, on retrouvera des étudiants médiateurs au Musée d’Orsay et à la Cité de l’architecture certains jeudi soir. D’autres établissements ont préféré programmer ça le premier dimanche du mois, quand l’accès au musée est gratuit, afin de toucher le public le plus large. C’est ainsi le cas au Musée de Cluny et au Musée des années trente.

Pour beaucoup d’étudiants, participer à ces opérations est expérience formatrice marquante : c’est l’opportunité d’une première confrontation à la réalité du « face public ». Il faut prendre la parole devant des inconnus, s’adapter à l’auditoire, rendre son propos compréhensible et surtout transmettre sa passion ! Bien sûr, le public doit faire preuve d’une certaine indulgence : certains étudiants sont déjà rodés à l’exercice, auquel ils participent régulièrement, tandis que d’autres, plus jeunes, débutent à peine.

Opération "Les jeunes ont la parole" (JOP) au Musée du Louvre, 29 nov 2013, photo: Mathilde Ledur

Opération « Les jeunes ont la parole » (JOP) au Musée du Louvre, 29 nov 2013, photo: Mathilde Ledur

Prochaines dates (2014-2015)

En général, les opérations jeunes médiateurs ont lieu de novembre à avril.

    • dimanche 1 mars 2015 : Musée de Cluny – 13h30-17h30 – entrée gratuite pour tous
    • vendredi 13 mars 2015 : Musée du Louvre – 19h-21h – entrée gratuite pour les – de 26 ans
    • jeudi 19 mars 2015 : Cité de l’architecture – 18h30-20h30 – entrée gratuite pour les – de 26 ans
    • vendredi 20 mars 2015 : Musée du Louvre – 19h-21h – entrée gratuite pour les – de 26 ans
    • vendredi 27 mars 2015 : Musée du Louvre – 19h-21h – entrée gratuite pour les – de 26 ans
    • dimanche 5 avril 2015 : Musée de Cluny – 13h30-17h30 – entrée gratuite pour tous
    • dimanche 5 avril 2015 : Musée des Années 30 – 15h30-17h – entrée gratuite pour tous
    • dimanche 3 mai 2015 : Musée de Cluny – 13h30-17h30 – entrée gratuite pour tous
    • dimanche 5 avril 2015 : Musée des Années 30 – 15h30-17h – entrée gratuite pour tous
    • dimanche 7 juin 2015 : Musée de Cluny – 13h30-17h30 – entrée gratuite pour tous

A savoir : le musée du Louvre également des nocturnes « musique et danse » avec la participation des étudiants des conservatoires d’île de France. Des étudiants des écoles d’art (Estienne, Duperré, Boulle) participent également aux soirées « les jeunes ont la parole »

A lire chez les autres blogueurs : la sortie « que vois-tu? » de Frélie, « Les jeunes ont la parole » et « Un dimanche avec les étudiants à Cluny » vus par le Point Culture.

La saison 2013/2014 de la Cité de l’architecture et du patrimoine

Il y a trois semaines, la cité de l’Architecture et du patrimoine dévoilait sa programmation pour 2014. Ambitieuse et diversifiée, cette saison se promet riche. Pour y faire suite, je vous propose ici ma sélection d’événements à ne pas louper au Palais de Chaillot.

Très attendue, l’exposition « 1925, quand l’art déco séduit le monde » s’annonce déjà comme un des grands succès de la rentrée 2013. Les œuvres exposées, annoncées comme d’une qualité exceptionnelle, permettront de découvrir ce mouvement sous toutes ses facettes (architecture, décoration intérieure, mode, graphisme, production industrielle). Le cinéma ne sera pas en reste puisque la Cité a programmé un riche cycle « l’art déco à l’écran » pour accompagner l’exposition. A noter en particulier deux « ciné-concert » : l’Inhumaine de Marcel L’Herbier le 26 octobre et L’arpète de Donatien le 30 novembre.

bannière-quand-l'art-déco-séduit-le-monde

A l’automne 2014, la Cité présentera une exposition sur Viollet-le-Duc à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Plutôt que de revenir pour une énième fois sur son rôle de théoricien et de restaurateur, les commissaires ont préféré explorer un autre aspect de sa personnalité, celui d’un architecte visionnaire à l’imagination pour le moins débridée.

François Schuiten, Paris, les halles le jour.

François Schuiten, Paris, les halles le jour.

En écho à cette manifestation, l’exposition « Revoir Paris » traitera des utopies dans la bande-dessinée autour de la question de la représentation de Paris. Des créations inédites de François Schuiten et Benoît Peeters, commissaires et scénographes de l’exposition dialogueront avec des dessins de Violet-le-Duc et de Robida. Les amateurs de nouvelles technologies seront comblés car des expériences de réalité augmentée seront intégrées à la scénographie !

Tous les ans, l’auditorium de la Cité accueille un cycle de cours publics. Pour la saison 2013/2014, c’est le thème de l’ornement dans l’architecture qui a été retenu. Tous les jeudis, les plus éminents spécialistes français de la question se succéderont pour explorer la question de l’ornement dans l’architecture depuis l’antiquité jusqu’à nos jours.

La soirée du 14 novembre n’est à rater sous aucun prétexte ! De 19h à 21h, une carte blanche sera laissée aux étudiants d’écoles d’architecture, de BTS tourisme et de l’Ecole du Louvre. Selon leur spécialité, ils vous accueilleront dans le musée et vous présenteront les collections.

IMG_0765

Parmi les nouveautés de la programmation de la Cité de l’Architecture, les « rencontres avec la conservation » méritent d’être signalées. Une fois par mois, les membres de l’équipe de conservation présenteront au public les divers aspects de leur métier : recherche en histoire de l’art, montage d’exposition, choix d’acquisitions. Une excellente initiative pour dévoiler les coulisses du musée ! Le 17 octobre, Carole Lenfant parlera des coulisses de l’exposition Geoffroy-Dechaume dont elle a été la commissaire et le 28 novembre, Jean-Marc Hoffman proposera un voyage à travers la France romane.

Toute l’activité de la Cité ne se déroule pas dans les murs du Palais Chaillot. En collaboration avec l’association les Promenades urbaines sont proposées des visites de Paris et de sa banlieue. Cette année deux cycles sont à retenir : le premier concerne l’œuvre d’Auguste Perret tandis que le second explore la question de l’eau en Île de France.

La présentation de la saison 2014 était également l’occasion pour le président de la Cité de communiquer sur les grands chantiers qui occupent actuellement l’institution. L’un des principaux est le réaménagement des deux halls d’accès et notamment le pavillon About qui devrait à terme accueillir une galerie des actualités. Gratuit et ouvert sur l’extérieur, cet espace sera à la fois un lieu d’expositions, de rencontres et de discussions. Complexe, le réaménagement de cet espace « ingrat » a été confié à Nicole Concordet, actuellement en résidence à la Cité. Par le biais de workshop, des étudiants en architecture seront associés à ce projet.

Coté collection permanente, des évolutions sont également à prévoir : toute la signalétique et l’appareil pédagogique vont être revu afin de rendre plus lisible le parcours. De nouvelles aides à la visite, et notamment un audioguide, sont en cours d’élaboration. Pour ces deux projets, la Cité entend associer son public à travers un comité de visiteurs qui sera formé prochainement.

cité de l'archi

A plus long terme, deux projets sont en réflexion : d’une part la mise au point de dispositifs en réalité augmenté avec un contenu pédagogique pertinant et d’autre part la création de réserves semi-visitables. Les locaux de la Cité de l’Architecture sont trop exigus pour présenter l’intégralité de la très riche collection du Musée des Monuments Français. Par ailleurs, la monumentalité des moulages en interdit la présentation par roulement. La création de réserves semi-visitables semble la seule solution pour mettre en valeur auprès du public ces œuvres.

Dernière nouvelle qui va réjouir les muséogeeks : le wifi sera bientôt disponible gratuitement dans l’ensemble des espaces de la Cité !

Dans les coulisses du musée: montage de l’exposition Geoffroy Dechaume à la Cité de l’architecture et du patrimoine

L’exposition « Dans l’intimité de l’atelier, Geoffroy-Dechaume (1816-1892), sculpteur romantique » sera inaugurée demain soir. A l’invitation de la Cité de l’architecture et du patrimoine, j’ai eu la chance d’assister au montage de l’exposition et de bénéficier de quelques explications de sa commissaire, Carole Lenfant.

L’exposition « Dans l’intimité de l’atelier, Geoffroy-Dechaume (1816-1892), sculpteur romantique »

Grace à la donation récente de la famille Geoffroy-Dechaume, la cité de l’architecture et du patrimoine s’est vue dotée de près de 4700 pièces issues du fonds d’atelier de ce sculpteur intiment lié à l’histoire du musée des Monuments français, dont il fut l’un des premiers directeurs.

IMG_0765

Moulages en cours d’installation.

Lire la suite de cet article »