Cadeaux de Noël : quelques idées (de dernière minute) pour amateurs d’art

En panne d’idées de cadeaux de Noël ? Orion en aéroplane vient à votre secours avec quelques suggestions de beaux livres à offrir (ou à se faire) offrir ! 

Auguste Chatillon, Léopoldine Hugo avec un livre d’heures, 1836, huile sur toile, Maison Victor Hugo

Voilà mon petit plaisir de décembre : traîner dans les librairies et feuilleter les beaux livres en présentation… tout en résistant à l’envie de repartir avec l’intégralité de la boutique ! Je vous livre ici mes plus chouettes trouvailles, dont certaines sont déjà venues enrichir ma bibliothèque, tandis que d’autres sont fortement attendus au pied du sapin… Une sélection, qui, je n’en doute pas, sera à même de séduire certains lecteurs (ou futurs lecteurs) d’Orion en aéroplane.

Fabuleuses (et fascinantes) cartes à jouer

C’est un livre dont j’attends la publication avec impatience depuis plus d’un an : Fabuleuses cartes à jouer. Le monde en miniature. Co-édité par la Bibliothèque nationale de France et Gallimard, cet ouvrage présente quelque 120 jeux de cartes issus des collections du département des estampes et de la photographie. Un panorama vaste, qui couvre une longue période, du XIVe au XXIe siècle. Le lecteur y découvre des jeux anglais, japonais, chinois, moghols, hollandais, et surtout français ; d’autres dessinés par Dali ou Dubuffet, certains aux sujets érotiques ou humoristiques, quand ils ne sont pas éducatifs. On y retourne aussi les cartes, découvrant leurs dos, aux histoires parfois surprenantes… Fabrications, usages, noms, couleurs, elles n’auront plus aucun secret pour vous !

Ce qui me plait bien dans cet ouvrage, outre sa maquette très soignée et attractive, c’est qu’il forme une belle porte d’entrée pour explorer Gallica. En effet, nombre des jeux de cartes présentés ont été numérisés au cours de ces dernières années. Jude Talbot, qui a dirigé cet ouvrage, était justement chargé de ce chantier au département des estampes. Les conservateurs ont apporté leur éclairage sur les différents aspects de la collection, et le lecteur, séduit par l’une ou l’autre des cartes, peut poursuivre son exploration en ligne… D’ailleurs, pour vous donner envie de le faire, je vous invite à lire l’interview de Jude Talbot sur le blog de Gallica !

Jude Talbot (dir.), Fabuleuses cartes à jouer. Le monde en miniatureParis, Gallimard/BnF, 2018, 39 euros. 

Si le sujet vous intéresse, mais que l’ouvrage dépasse votre budget, je vous signale également un autre livre de la BnF, sur un sujet très proche, que l’on trouve aisément en solderie ou d’occasion : le catalogue de l’exposition Jeux de princes, jeux de vilainsqui s’est tenue en 2009 et qui a fait l’objet d’un mini-site.

Jean-Jacques Lequeu, comme vous ne l’aviez jamais vu

Nous restons à la Bibliothèque nationale de France, et même au département des estampes pour le livre suivant de ma sélection. Il y a deux années, j’avais partagé avec vous mon enthousiasme pour le travail de Lequeu, que j’avais découvert au détour d’une recherche sur Gallica. Il se trouve que Lequeu fait l’objet, actuellement, d’une exposition au Petit Palais. Une occasion extraordinaire de découvrir « en vrai » ses dessins, et d’admirer sa technique si léchée. La scénographie, très soignée, lui rend en cela parfaitement hommage.

Un catalogue accompagne cette exposition : il fera date car il apporte de très nombreux éléments nouveaux et clarifiés sur le parcours de cet homme atypique. Je ne l’ai pas encore lu dans le détail, car je ne l’ai reçu que récemment, mais déjà, les quelques passages parcourus m’ont offert un autre regard sur ses dessins.

Laurent Baridon, Jean-Philippe Garric et Martial Guédron (dir), Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmesParis, Norma/BnF, 39 euros. 

Voir défiler l’Histoire du Louvre

Voilà un livre qui m’a longtemps fait de l’oeil sur les tables de la librairie du Louvre : un bel album consacré à l’histoire du Palais, du Moyen Âge à nos jours. De larges doubles pages, illustrées de reconstitutions 3D permettent de se figurer l’évolution du bâtiment au fil des siècles. Les textes sont courts, accessibles, et accompagnés de nombreuses images. Parfait pour préparer une visite du musée !

Guillaume Fonkenell, Le Louvre, Le Palais à travers les sièclesParis, Honoré Clair / Louvre éditions, 2018, 19 euros. 

Quand les murs parlent

C’est l’une des plus belles publications de l’année pour les Editions du patrimoine, et ça a été mon livre de chevet tout l’été : Sur les murs, Histoire(s) de Graffitis explore la thématique, encore peu traitée, des graffitis historiques. Ces inscriptions, creusées dans le calcaire, griffonnées sur un plâtre, que l’on croise au détour d’un escalier, dans les hauteurs du Panthéon, sur les vieilles pierres du pont du Gard ou des murs d’une ancienne prison.

Les avez-vous déjà regardés de près ? Vous êtes-vous figuré l’homme ou la femme, qui, il y a un, deux, trois ou quatre siècles, a trompé des heures d’ennui pour tracer ce message, bravé la surveillance des gardiens pour y laisser cette empreinte dérisoire ? Le Centre des Monuments nationaux consacrait son année 2018 au graffiti historique, engageant d’importantes campagnes de relevés photographiques, de recherches et une série d’expositions, dont ce livre, à la chouette maquette, garde la mémoire. Une lecture surprenante et émouvante : vous ne regarderez plus les murs de la même façon !

Laure Pressac (dir.), Sur les murs, Histoire(s) de GraffitisParis, Editions du Patrimoine, 2018, 29 euros. 

Signatures d’artistes

Voici un livre que j’ai seulement feuilleté à la librairie, et que j’espère trouver au pied du sapin : dans son dernier ouvrage, l’historienne de l’art Charlotte Guichard, qui s’était déjà attaquées aux graffitis d’artistes, propose une « enquête » (selon les termes de l’éditeur) sur l’histoire de la signature. Car oui, les artistes n’ont pas toujours signé leurs oeuvres ! La griffe du peintre raconte, en quelque 368 pages illustrées, comment le nom de l’artiste et sa signature sont devenus un élément clef du marché de l’art, au cours du XVIIIe siècle.

Charlotte Guichard, La griffe du peintreParis, Le Seuil, 2018, 31 euros. 

Merci à l’équipe du Petit Palais, aux éditions du Louvre, au Centre des Monuments nationaux et particulièrement à Jude Talbot, Joëlle Raineau et Camille S. pour m’avoir fourni certains des ouvrages ici cités.

Un commentaire sur “Cadeaux de Noël : quelques idées (de dernière minute) pour amateurs d’art