Journées du patrimoine, coups de cœur parisiens (2013)

Si j’avais du temps, je consacrerai autant d’heures à préparer les journées du patrimoine qu’à les faire. A défaut de vous concocter autant de parcours que je le souhaiterai, j’ai regroupé quelques uns de mes coups de coeur dans ce billet fourre tout. Attention, sélection exclusivement parisienne! 

L’Ecole des Beaux-Arts

C’est un de mes lieux préférés à Paris… Fascinant enchevêtrement de bâtiments de diverses époques, abritant un patrimoine riche et précieux, terreaux de la création de demain, l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris est encore trop méconnue des parisiens. Pour les JEP, quelques espaces seront librement accessibles, comme la chapelle.

Dernier vestige du couvent des Petits Augustins, démantelé à la Révolution, la chapelle a été construite au XVIIe siècle. En 1795, Alexandre Lenoir, fervent défenseur du patrimoine, y ouvre le musée des Monuments français. Dans la chapelle et le cloître adjacent, il met en scène l’histoire de l’architecture et de la sculpture française. En 1816, les collections sont dispersées et le terrain est attribué à l’Ecole des Beaux-Arts. Le souvenir du musée de Lenoir perdure cependant et dans la seconde moitié du XIXe siècle, la chapelle sert à exposer des moulages des chefs-d’oeuvre de la sculpture du Moyen-Age et de la Renaissance. Les élèves sont peu nombreux à les fréquenter, leurs préférant les moulages d’antiques de la cour du Palais des Etudes.

Chapelle de l'Ecole des Beaux-Arts

Chapelle de l’Ecole des Beaux-Arts

De nombreux moulages subsistent aujourd’hui encore dans la chapelle, parmi lesquels ceux de la chaire à prêcher de la cathédrale de Pise, du Colleone,  de plusieurs sculptures de Michel-Ange. Vous serez probablement surpris d’admirer sur le mur du fond une immense copie du Jugement dernier de la Chapelle Sixtine, vestige du musée des copies peintes…

Chapelle de l'Ecole des Beaux-Arts

Chapelle de l’Ecole des Beaux-Arts

En savoir plus sur les conditions de visite

Je profite de l’occasion pour renvoyer à un article que j’ai précédemment publié sur l’atelier de fresque de l’école.

L’agence centrale de la société générale

Aller à la banque n’est pas toujours un plaisir… sauf si votre conseiller à un joli bureau! Pour être sûr d’être toujours ébloui quand vous devez passer à la banque, le mieux est de domicilier votre compte à l’agence centrale de la Société générale, dans le 9e arrondissement.

Si la façade date du Second Empire, l’intérieur du bâtiment a été entièrement aménagé dans le goût Art Nouveau. C’est ainsi que l’Agence centrale possède une magnifique verrière colorée qui est sans doute l’une des plus belles de Paris.

Agence centrale de la Société Générale, photographie : J.M. Gras

Agence centrale de la Société Générale, photographie : J.M. Gras

Lors de la visite, ne manquez pas de descendre au sous-sol pour admirer l’impressionnante porte de la salle des coffres!

En savoir plus sur les conditions de visite

Le Musée de la Chasse et de la nature

Je vous en parlais déjà il y a quelques mois. Le musée de la Chasse et de la Nature, installé dans le 4e arrondissement de Paris, est un musée surprenant, bien loin des clichés que l’on peut s’en faire. Doté de très belles collections, il allie avec succès et raffinement art contemporain et patrimoine ancien, dans un cadre exceptionnel!

Musée de la Chasse et de la Nature

Musée de la Chasse et de la Nature

En savoir plus sur les conditions de visite

L’Hôtel de Salm – Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur

Joyau de l’architecture du XVIIIe siècle, l’Hôtel de Salm, siège de la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur, a été détruit dans les incendies de la Commune en 1871. Immédiatement reconstruit grâce à une souscription, il abrite aujourd’hui le musée de la Légion d’Honneur et la résidence du Grand Chancelier.

Hôtel de Salm, salon de réception

Hôtel de Salm, salon de réception

Lors des JEP, il est possible de découvrir les très beaux espaces de réception, dont la restauration vient d’être achevée. L’occasion de se familiariser avec les techniques de restauration en présence des acteurs du chantier.

En savoir plus sur les conditions de visite

L’hôtel de Toulouse et la Banque de France

En plein cœur du Paris historique, la Banque de France occupe une immense parcelle où s’enchevêtrent des édifices de différentes époques. Le joyau en est l’ancien hôtel de Toulouse et sa Galerie Dorée. Construit par François Mansart en 1640, l’hôtel de La Vrillère est racheté au début du XVIIIe siècle par le comte de Toulouse, qui le fait redécorer dans le style Régence par l’architecte Robert de Cotte. La pièce maîtresse est la Galerie Dorée, ornée de tableaux de grands maîtres, aujourd’hui au Louvre.

Hôtel de Toulouse, Galerie Dorée

Hôtel de Toulouse, Galerie Dorée

Attention, la visite de la Banque de France est un peu longuette (surtout pour des enfants): les plus pressés iront directement à la Galerie Dorée.

En savoir plus sur les conditions de visite

Plus de suggestions et de conseils sur les Journées du Patrimoine.

Un commentaire sur “Journées du patrimoine, coups de cœur parisiens (2013)

Laisser un commentaire