Les dieux de Gallica

Voici venu la nouvelle année : pour vous remercier, lecteurs et lectrices fidèles, la rédaction a décidé de vous offrir un calendrier collector, sobrement intitulé les DIEUX DE GALLICA. Non, ne rêvez pas, bien que cela ait été réclamé par quelques Gallicanautes assidus, il ne s’agit pas de clichés de l’intégralité de l’équipe de Gallica à poil, mais d’une sélection personnelle des plus beaux musclés de la bibliothèque numérique, pour faire pendant à celle publiée sur la page facebook de Gallica hier

Jean Baud

Jean Baud

On commence le bal avec quelques portraits de beaux sportifs : le boxeur Germain, le boxeur Carpentier, avec sa bouille heureuse et le lutteur Joe Pol.

Germain

Germain

Pour les fans de moustache qui chatouille, le lutteur Scaman lui-même a accepté d’exhiber ses magnifiques bacchantes.

Vous n’aimez que le muscle ? Succombez sous le charme du lutteur Jim Henri. Délectez-vous des dos de Jim Johnson et de Jean Baud ! Et pour admirer le biseps le plus développé de Gallica, adressez vous à Louis Vasseur

Jean-François le Breton

Jean-François le Breton

Un faible pour les pauses de lovers ? Feuilletez les photographies de Angelman, toujours aussi bien coiffé, du nageur Cornillon, de Criqui et surtout de notre favori, Tyncke.

Vous préférez les garçons transpirant, brillant de sueur ? On a aussi ce qu’il vous faut! Admirez Jean-François le Breton en plein effort au lancer de perche et Joe Jeannette en train de faire des pompes.

Louis Vasseur

Louis Vasseur

Et pour finir l’année en beauté, il y en a même un qui a accepté de tout dévoiler ! Corps 100% nu !

Vous voulez leur ressembler afin d’intégrer le calendrier des dieux de Gallica? Nous avons la solution! Commencez par vous procurer le livre d’Albert Surier: Comment on devient beau et fortRien qu’à la lecture du titre, on se sent déjà beaucoup plus séduisant. D’ailleurs notez qu’un chapitre du livre recense les plus beaux athlètes formés par la culture physique. Hygiène, régime alimentaire, entrainement, toute la marche à suivre pour leur ressembler est détaillée en 100 pages. Pour prouver la validité de la méthode, Surier propose une planche photographique illustrant les progrès musculaires d’un jeune homme en 6 mois de culture physique.

Beauté masculine de Hollywood

3 commentaires sur “Les dieux de Gallica

Laisser un commentaire