Le Musée de la Chasse et de la Nature (Paris)

Le titre n’est pas vendeur, il faut l’avouer. On s’imagine facilement un musée vieillot et désert, des fusils alignés, des animaux empaillés dans des dioramas poussiéreux… En réalité il n’en est rien : loin de l’image qu’on peut s’en faire, le musée de la Chasse et de la nature est l’un des lieux les plus surprenants de Paris, et très vivant (surtout les dimanches après midi pluvieux, envahit d’enfants plutôt contents d’être là).

Un des salons du musée de la chasse et de la nature

Un des salons du musée de la chasse et de la nature

Il faut dire que le Musée de la Chasse et de la Nature a beaucoup gagné de son lifting en 2007. Le nouveau parcours muséographique, axé autour de deux thèmes (l’image de l’animal et l’art & la chasse), est à la fois moderne et surprenant ! Le parti pris de réaménagement est très intéressant : les deux architectes-muséographes, Frédérique Paoletti et Catherine Rouland, ont décidé de mêler art contemporain, collections anciennes et dispositifs pédagogiques. Alors que bien souvent les interventions d’artistes contemporains dans les musées « jurent » un peu dans le cadre, ici, tout se mêle dans une harmonie surprenante et agréable.

Une installation contemporaine au musée de la Chasse et de la Nature

Une installation contemporaine au musée de la Chasse et de la Nature

Du cadre, parlons-en ! Le musée occupe deux hôtels particuliers, l’hôtel de Guénégaud, bâti entre 1651 et 1655 par François Mansart et l’hôtel de Mongelas (XVIIIe). Leur décor est coquet et agréable (moins froid que ceux que l’on visite habituellement)… On s’y installerait bien !

Musée de la Chasse et de la Nature

Musée de la Chasse et de la Nature

J’ai cependant une (petite ?) critique : l’absence de cartel dans les salles. Sans ces petits bouts de cartons collés sous chaque œuvre, c’est vrai que l’on n’a pas l’impression d’être dans un musée, ce qui est agréable… Mais malheureusement, les fiches de salles, élégamment présentées, n’apportent pas le strict minimum de ce qu’on est en droit d’attendre… On voit plein de belles choses, sans savoir ni le nom de l’artiste, ni la date de création de l’œuvre… Il est parfois même difficile de distinguer les interventions d’artistes contemporains de la scénographie ordinaire du musée ! Cela laisse certains visiteurs sceptiques voir fort dépourvu face aux questions de leurs enfants… Le musée se rattrape cependant avec une présentation assez complète des œuvres sur le site internet (mais sans offre de moteur de recherche).

Infos pratiques sur le site du Musée de la Chasse et de la Nature

Un commentaire sur “Le Musée de la Chasse et de la Nature (Paris)

Laisser un commentaire