Dévorer des yeux les images qu’on leur montre…

« Qu’un marchand de tableaux, de plâtres, d’estampes, de photographies même, ouvre sa boutique sur une voie fréquentée, et vous verrez tous ces travailleurs dérober un instant à leur-gagne pain pour dévorer des yeux les images qu’on leur montre. »

Henry Havard, Lettre sur l’enseignement des beaux-arts, Paris, A Quantin, 1879, p 66. (en ligne sur Gallica)

Adolphe Martial-Potemont, Siège de la Société des aquafortistes, eau-forte.

2 commentaires sur “Dévorer des yeux les images qu’on leur montre…

Laisser un commentaire