Dévorer des yeux les images qu’on leur montre…

« Qu’un marchand de tableaux, de plâtres, d’estampes, de photographies même, ouvre sa boutique sur une voie fréquentée, et vous verrez tous ces travailleurs dérober un instant à leur-gagne pain pour dévorer des yeux les images qu’on leur montre. »

Henry Havard, Lettre sur l’enseignement des beaux-arts, Paris, A Quantin, 1879, p 66. (en ligne sur Gallica)

Adolphe Martial-Potemont, Siège de la Société des aquafortistes, eau-forte.

4 commentaires sur “Dévorer des yeux les images qu’on leur montre…

  • Ping : Les gravures de Martial 3 – La société des aquafortistes « — L'Ossuaire des Catacombes de Paris —

  • Ping : Estampes | Pearltrees

  • 24 février 2018 à 13 h 32 min
    Lien Permanent

    Je me souviens d’une toute petite Johanna à sa maman lisait
    les albums « Les Belles Histoires de Pomme d’Api ». Le texte accompagnant les illustrations était court mais, avant de tourner la page, il fallait longuement patienter car la petite fille, qui ne savait pas encore lire, prenait tout son temps pour apprécier l’image, la dégustant avec beaucoup d’attention…T’en souviens-tu ?

    Répondre
  • 24 février 2018 à 13 h 33 min
    Lien Permanent

    Je me souviens d’une toute petite Johanna à qui sa maman lisait les albums « Les Belles Histoires de Pomme d’Api ». Le texte accompagnant les illustrations était court mais, avant de tourner la page, il fallait longuement patienter car la petite fille, qui ne savait pas encore lire, prenait tout son temps pour apprécier l’image, la dégustant avec beaucoup d’attention…T’en souviens-tu ?

    Répondre

Laisser un commentaire